La réputation organisationnelle de l’État fédéral dans un contexte général de malaise politique

Citation:

Carpenter D. La réputation organisationnelle de l’État fédéral dans un contexte général de malaise politique. Revue française d’administration publique [Internet]. 2019;170 (2) :385-396.

Abstract:

Après un demi-siècle de critique presque continuelle, les organes qui composent l’État fédéral aux États-Unis souffrent aujourd’hui d’un profond malaise en termes de réputation. La loyauté des citoyens, les marques de respect social, l’attractivité en ce qui concerne le recrutement de jeunes fonctionnaires, tous ces éléments positifs de la relation des Américains à l’État fédéral semblent disparaitre. En même temps, on constate que certaines agences fédérales jouissent d’une meilleure réputation que d’autres. Pendant un moment, au cours de la crise financière et économique de 2007-2008, certaines d’entre elles ont même bénéficié d’un regain de popularité. Quelles leçons pouvons-nous tirer de cette évolution ? En ce qui concerne la période actuelle, faut-il s’attendre à une renaissance des attentes du citoyen à leur égard, ou même une réaction du deep state face aux critiques des tenants de M. Bannon et du Président Trump ? Ou bien la société américaine est-elle condamnée à la constante détérioration de l’image des organisations qui composent l’État fédéral ? Le présent article montre que la défiance des citoyens américains à l’encontre de l’État est profondément ancrée dans une société marquée par les clivages partisans et une longue tradition de dénigrement.

Publisher's Version